La Troué ou les silencieuses coïncidences

Compagnie Carole Paimpol


  • Vendredi 10 avril 2009 20:00-22:30
  • LA TROUÉ OU LES SILENCIEUSES COÏNCIDENCES

    Compagnie Carole Paimpol

    Danse Carole Paimpol
    Batterie Makoto Sato
    Costume Odile Crétault
    Lumière & Son Marek Havlicek

    Depuis La toile percée (2006) et Dernières noces (2007/08), La Fonderie poursuit son accompagnement des travaux de Carole Paimpol. Cette recherche dont sera présentée ici la 1ère étape de travail, sera également accueillie à l’Echangeur (Bagnolet) les 26, 27 et 28 juin.
    Si la danse est mon appui premier, mon travail naît toujours d’un terrain vierge et de la richesse et variété des terrains humains.
    Ce nouveau travail correspond à l’envie de poursuivre deux rencontres artistiques.
    La première avec Makoto Sato avec qui j’improvise depuis 2006. Ce batteur joue régulièrement avec Joe Mc Phee, Daunik Lazro et le trio «  Marteau rouge » qu’il a créé avec Jean François Pauvros.
    Et avec Odile Crétault, qui élabore des costumes-corps en étroite adéquation avec le processus de création. Pour Dernières noces, Odile a créé un costume entre nudité et camouflage, enveloppe polymorphe de couleur chair, matière essentielle à l’écriture de cette danse.
    Carole Paimpol

    « Je prends refuge dans les milliards de corps de transformation qui sont en mon propre corps matériel »
    Lin Tsi - Maitre chan du IXéme siècle






    Réservez en ligne