Attablement en compagnie de Madeleine Louarn, Bernardo Montet, Alexis Forestier

« Encore heureux… »


  • Vendredi 22 mars 2013 11:00-13:00
  • [/Extrait d’entretien avec les comédiens de l’atelier Catalyse realisé par Jessica Roumeur/] Yvon : Quand on fait du théâtre, on a un outil de travail, c’est le corps. C’est très important le travail du corps, ça assouplit. Quand je suis arrivé à Catalyse j’étais beaucoup moins souple que maintenant.
    Claudine : Quand nous sommes entrés à Catalyse, nous n’étions pas souples du tout ! C’était dur dur !
    JR : Que préférez-vous dans ce métier ?
    à l’unisson : Jouer !
    Anne : Moi ce que j’aime c’est jouer ! J’aime rencontrer le public, discuter avec les gens. On rencontre beaucoup de gens. J’aime les tournées, voyager, prendre le train, changer de coin. Tous ces voyages nous permettent de ne pas rester enfermés au pavillon. Ça change les habitudes. On bouge beaucoup. J’aime être applaudie, avoir des souvenirs. Ça arrive qu’on nous offre des cadeaux, des tee-shirt par exemple.
    Jean-Claude : J’aime jouer et aller voir d’autres pièces, ça m’apprend à bien jouer, à m’améliorer. Jouer devant le public c’est bien. J’aime bien parler de nos spectacles, lorsqu’il y a des rencontres avec le public.


    « Faut tuer la misère parce que la misère elle nous a fait trop de mal. Alors on prend la relève et on tue la misère. Surtout quand on y a goûté. Puis on connaît la misère depuis que le monde est dans la misère. La misère on n’en a pas besoin, on est déjà assez malheureux par soi-même. »
    « Détruire la misère c’est pas rien. C’te sacrée misère, il faut l’arrêter avant qu’il soit trop tard. »

    [/ André Robillard/]






    Réservez en ligne