Comme une goutte de mercure, un peu inquiète…

Ensemble Offrandes


  • Samedi 28 mars 2015 20:00
  • Dimanche 29 mars 2015 16:00
  • [entrée 5 euros]

    repas public a l’issu du concert du 28 mars : 7 euros
    [Réservation obligatoire 48h avant à La Fonderie]

    Comme une goutte de mercure, un peu inquiète...
    Játékok pour piano et deux pianos de György Kurtág
    adaptation pour 9 instruments spatialisés

    Ensemble offrandes
    Direction et adaptation Martin Moulin
    Jeu
    voix Poline Renou
    pianos Sylvie Courtin, Anne Etienvre
    piano-jouet, harmonium, ondes Martenot,… Samuel Boré
    saxophones Stéphane Charlot
    guitare acoustique amplifiée Nicolas Courtin
    violon Olivier Mingam
    percussions Jean-Christophe Garnier, Lionel Le Fournis

    Et affrontons bravement – sans craindre l’erreur – le plus difficile :
    créer, avec des valeurs longues ou courtes,
    des proportions valides, une unité et un flux – pour notre propre joie aussi.
    György Kurtág (Préface à Játékok)

    Játékok (« jeux » en hongrois) est une méthode de piano (piano seul, 4 mains et
    2 pianos), qui – fait rare – peut s’adresser aussi bien au musicien débutant (enfant
    ou non) qu’ au musicien confirmé, voire virtuose. Huit volumes regroupant plusieurs
    centaines de pièces ont ainsi été composés depuis 1973.

    Explorant des territoires peu connus (modes de jeu inhabituels, détournements ou
    hommages aux oeuvres d’autres artistes, humour – du sourire tendre à l’ironie mordante) dans des pièces souvent très courtes, György Kurtág, après des années de crise vis-à-vis de l’écriture, arpente ces chemins de l’intime, à partir d’éléments extrêmement simples,mais toujours d’une grande densité expressive.

    Pour Offrandes, les Játékok constituent un chantier ouvert début 2011, et dont Commeune goutte de mercure, un peu inquiète...* est une étape, vers d’autres possibilités, d’autres alliages : équilibre des timbres, spatialisation du son, cohérence de la forme mais mosaïque des couleurs.

    La voix peut tour à tour être utilisée de manière instrumentale ou au contraire porter une parole issue de textes ayant inspiré le compositeur (Guillaume Apollinaire, Paul Celan, Franz Kafka...).

    Nous remercions György Kurtág pour l’attention qu’il porte à notre projet.
    *phrase empruntée à Nicolas Bouvier

    JPEG - 18.6 ko
    ©Jean Michel Regoin

     [1]




    [1L’Ensemble offrandes est soutenu par la Région des Pays de la Loire, le Conseil Général de la Sarthe, le Canton Le Mans Ouest et la Ville du Mans. Il est accueilli depuis sa création par la Fonderie (Le Mans). Les Fièvres du samedi matin font l’objet d’une aide au projet de la DRAC Pays de la Loire.




    Réservez en ligne