Rencontre Lise Maurer et Émile Josome Hodinos « Encore heureux… »

« Tenu d’inscrire »


  • Mercredi 17 juin 2015 20:30
  • Lise Maurer présentera l’œuvre d’Ernest Ménétrier plus connu sous le nom d’Hodinos qui compte parmi les plus anciennes réalisées au cours d’un internement psychiatrique. En 1876, à l’âge de vingt-trois ans, cet apprenti graveur en médailles, ancien communard, un temps élève des Beaux-arts de Paris, présente un « état d’excitation maniaque avec hallucinations ». Il est « placé » à la Maison de Santé de Ville-Evrard où il décédera en 1905.


    L’œuvre réalisée au crayon et à l’encre, organisée en albums soigneusement cousus, fut rapidement défaite, au nom de la science et de la propriété médicale. Hodinos s’en plaint dans sa biographie : « Toutes mes médailles sur papier m’ont été presque prises… ». Aux Etats Unis, en 1936, deux dessins à l’avers bleu participeront de l’exposition L’art fantastique, Dada et le surréalisme. Ces ouvrages sortiront définitivement du champ clos de la pathologie de l’expression grâce à l’action du peintre Jean Dubuffet, créateur du concept d’Art Brut.


    Lise Maurer, psychanalyste, ancienne Psychiatre des Hôpitaux a écrit le fascicule N°18 des cahiers de L’Art Brut consacré à Hodinos. Elle anime le séminaire du GREC, « De la trinité en déroute au sinthome ». Ses recherches concernent particulièrement les oeuvres de Hodinos, de Jeanne Tripier et de Laure Pigeon.






    Réservez en ligne