La fièvre du samedi matin (séance exceptionnelle à l’issue de la résidence John Cage)

Ensemble Offrandes


  • Samedi 31 mars 2012 11:00-12:00
  • Samedi 7 avril 2012 11:00-12:00
  • Entrée libre

    La fièvre du samedi matin (séance exceptionnelle à l’issue de la résidence John Cage)
    samedi 31 mars 2012

    A l’issue d’une semaine de résidence aux Bains-Douches, lieu de création multimédia à Alençon, Offrandes propose un work in progress du projet Before Musk consacré à John Cage : sa vie, son œuvre, les champignons, la pensée zen, le son et le silence, les champignons, Duchamp, Thoreau, Satie et Joyce, le hasard et les champignons.
    Dans un esprit de chaos méthodique, un collectif musical, poétique et forestier propose un happening invitant le public à plonger avec lui dans l’univers ouvert à tous les possibles du compositeur américain, né il y a cent ans.
    Avec pour terminer la performance Waterwalk pour piano de concert, baignoire, cocotte-minute, mixer, 5 radios, siphon à soda, seau à glaçons, bouteille de Campari, poisson mécanique etc.
    Happy new ears !

    Avec
    Poline Renou chant, etc.
    Frode Bjornstad récitant, etc.
    Benoît Courribet électronique, etc.
    Nicolas Courtin guitare, etc.
    Martin Moulin percussions, etc.
    et Samuel Boré (piano, piano-toy, etc.) dans le rôle du maître de chapelles.

    La fièvre du samedi matin samedi 7 avril 2012

    John Cage encore ! ... d’autres pièces pour piano et piano préparé, de nouvelles variations autour de ses écrits et conférences, et une illustration des rapports étroits existant entre sa musique et celle d’Erik Satie.

    avec
    Frode Bjornstad
    Samuel Boré
    Martin Moulin

    Ouvrir les portes
    Depuis son origine la Fonderie s’est constituée peu à peu en une sorte d’atelier général : ce qui s’y élabore n’est pas obligatoirement montré avant de partir ailleurs, ce qui s’y montre n’est pas obligatoirement abouti dans sa forme.
    Pourquoi ?
    Parce qu’aujourd’hui, plus que jamais peut-être, la simplicité de la rencontre passe aussi par les interstices, ces moments où le spectateur ne l’est pas encore vraiment, où l’interprète n’a pas encore achevé sa recherche ; ainsi déplacés l’un et l’autre, au seuil, chacun portera l’écoute, le partage, l’expérimentation sous d’autres sens que « valeurs », ou « réussites », pour apprendre, au calme d’une matinée.
    De passage, quelques-uns poussent la porte et s’assoient, un moment.
    C’est ainsi que La Fonderie deviendra l’abri de l’association Offrandes.






    Réservez en ligne